29 avril 2006

Noroff Instituttet

Dans chaque nation, il doit se trouver un de ces établissements prestigieux qui font la fierté de la créativité artistique du pays. La France a ses "gobelins", mais je ne m'en vais pas conter la gloire de cette école; la Norvège à le Noroff Instituttet, et c'est de cette école ci dont je vais déblatérer présentement.

top_logo_left

Tout d'abord, le Noroff Instituttet (que nous allons réduire au NI, histoire que je n'ai pas à taper le nom en entier à chaque que l'on nomme le sujet) regroupent sous le même nom 8 établissements qui à travers la Norvège receuillent et forment des 'artistes'.

Bien sûr, les domaines d'activités sont extrèmement larges: cinéma, musique, animation 3D, réalisation de website, graphisme. Il n'y a pas vraiment de carcans quant-à ce que les jeunes étudiants créent. Une des facettes les plus plaisantes est justement le goût certain pour une certaine fascination dans le glauque (pas le verdâtre non...), le morbide, et même une sorte d'humour dérisoire. Il suffit de voir certains courts métrages pour comprendre. Si j'en prends quelques exemples qui m'ont marqués, voilà ce que ca donnerait (je ne traduirais pas les titres:

-Biffsnadder est l'histoire d'un jeune couple qui va au restaurant et commande un plat composé de viande. Le nouveau serveur demande alors au cuisinier de préparer le dit plat, mais se doutait-il seulement d'où provenait la viande au vu du caractère du cuisinier et de la propreté des cuisines...?

-Spam est l'histoire presque pitoyable d'un cadre qui à la suite de spam pornographique se retrouve sans travail. Sa femme le quitte, son "ami" rigole de sa situation en s'empiffrant, ses parents l'abandonnent. Et rien ne va en s'arrangeant, les catastrophes s'enchainant (situation burlesque avec un chien) jusqu'à le mettre au pied du mur et lui faire faire ce qu'il n'aurait jamais fait sans le spam. Quand on dit que le spam c'est mal, c'est bien parcequ'il y a une raison.

-Sjakkmatt raconte la vie d'un cadre d'une entreprise un peu maniaque et amoureux d'une collègue. Alors que les dieux semblent lui sourirent enfin et faire le bonheur du sieur, une inattention des plus grandes vient contrarier son projet de couple. Au revoir... Miss...

-Spilledasen est un court métrage qui conte la fantaisie d'une petite fille se prenant pour une danseuse étoile et fera la rencontre magique avec un vieux messieur. C'est un de ces films dont ressort une impression de vide après le visionnage, comme si nous avions nous-même manqué de cette touche 'magique'.

-Reisen ou l'histoire d'une petite fille tourné vers un monde de rêves parceque son père déjà plus attiré par son travaul ne lui montre aucune attache lors du divorce, et même lorsque le grand-père et lui se disputent. Alors la petite fille décide d'aller rejoindre les princesses au pays des songes.

-Tigg est l'étrange et troublant conte des temps modernes d'un père très spécial qui fait la manche pour des pièces qu'il triera minutieusement. Pourquoi? est la question que l'on se pose jusqu'au dénouement assez comique.

Je ne pourrais pas faire le résumé de tout les films présents en ligne sur le NI mais c'est déjà là un échantillon de ce qui attend le visiteur.

Evidemment, bien que les films représentent une part importante des productions, je n'omettrai pas les animations 3D vraiment drôles ou les affiches graphiques très intéressantes. Que ce soit pour un groupe, un festival, une pièce de théâtre, l'imagination des auteurs n'est pas à la traine. Malsain, un groupe de black métal (avec une chanteuse qui fait des beuglements gutturaux en prime!) a pour son album "They never die" une réalisation d'un ou des étudiants.

Je reposerai la coupe de l'article sur la liste musicale, on a droit à du blues, du rock ou même de l'electro. Les 10 chansons ne peuvent ravir tout les auditeurs de par la diversité qui y règne, mais certaines des compositions, pour des étudiants, sont vraiment bien "Vegard Eggum", "All I ever need to lose", "Little lady bird".

lyd_og_musikk_1_1

Même si la Norvège est d'une démographie largement en dessous de la France, la créativité artistiques y est bien supérieur selon moi. Le NI n'est qu'un des établissements prestigieux dont disposent la Norvège mais il doit y avoir d'autres écoles supérieurs dans les Arts, notamment pour la peinture, la sculpture. Les Beaux-Arts font surement la fierté culturelle de l'hexagone mais je doute que la Norvège ai à s'en plaindre. Oui, si j'étais bilingue, je pense que j'aurai fait le nécessaire pour aller étudier au pays des clowns bicolores, mais dans l'attente d'une époque qui n'arrivera pas, il me reste mes doigts pour écrire.

Posté par Shadou à 08:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Noroff Instituttet

Nouveau commentaire